Récupération et retour progressif :

à l’école et au travail

Pour diminuer la demande énergétique au cerveau dans les premières 24-72 heures après la commotion, il est important de cesser toutes demandes physiques, cognitives et sociales. On suggère fortement de ne pas aller travailler ni d’aller à l’école durant cette période. Une commotion peut affecter les capacités visuelles, vestibulaires et somato-sensorielles, ce qui affecte la capacité de bien fonctionner dans certains environnements. Certains exercices visent donc à réhabiliter vos capacités cognitives, comme la concentration et la mémoire, à travers des tâches simples au début, et progressivement, en augmentant la durée, la quantité et la difficulté des tâches. De plus, les exercices vous aideront à mieux tolérer différents environnements.

Le retour scolaire doit se faire de façon progressive en collaboration avec vos enseignants et intervenants. Pour éviter que l’étudiant se sente isolé, nous recommandons un retour à l’école assez rapide. Au début, plusieurs accommodements sont nécessaires pour limiter les stimuli tels le bruit, les écrans, etc. Avec le temps, les signes et symptômes diminuent et les accommodements seront modifiés selon les capacités de l’individu.

Le retour au travail doit également se faire de façon progressive, en suivant l’avis de votre professionnel de la santé et de votre médecin traitant. Différentes dispositions peuvent être prises selon la nature de votre travail pour vous aider à limiter l’apparition des symptômes et à gérer votre niveau d’énergie.