Psychologie

Le psychologue contribue à la réadaptation d’une personne qui a subi un traumatisme cranio-cérébral léger (TCCL). Il prend d’abord le temps de l’écouter et de lui apporter du soutien. Il procède aussi à une évaluation psychologique à l’aide de questionnaires pour bien cibler les problèmes psychologiques qui découlent du TCCL. Le TCCL est souvent associé à un trouble d’anxiété ou dépressif et, parfois, à un état de stress post-traumatique. Aussi, il est souvent difficile pour la personne blessée de s’adapter à une perte de son fonctionnement général au quotidien ou à un arrêt de son activité physique préférée après un accident. La personne souffrant d’un TCCL peut s’isoler et souffrir d’un sentiment de solitude. Le psychologue met en perspective ce que la personne blessée vit, l’aide à mieux gérer les émotions associées au TCCL et à s’adapter aux changements qui parfois entraînent certains deuils. De plus, les proches ne comprennent pas toujours ce qu’une personne souffrant d’une commotion traverse; le psychologue peut les rencontrer afin de démystifier les symptômes associés au TCCL et leur donner de précieux conseils. Enfin, il encourage la personne blessée à s’exposer graduellement aux situations anxiogènes reliées à l’événement traumatisant, de façon à reprendre graduellement les activités d’auparavant. Il accompagne la personne à prendre conscience de ses valeurs et priorités fondamentales, et à développer de nouveaux projets de vie.